Le monde des batteries est un monde particulièrement compétitif. En fait, toutes les marques se valent. Ou presque… Il est difficile de faire un choix et de se dire que c’est le bon ! Pour cela, nous avons voulu nous fendre d’un « petit » article sur les batteries Yuasa, qui nous semblait les grandes oubliées sur notre site. Attention, nous ne disons pas que nous sommes exhaustifs… Mais pour pouvoir guider l’acheteur dans ses démarches, il vaut mieux pouvoir lui donner plusieurs points de vue et plusieurs aperçus.

Quand on se rend dans un magasin pour acheter une batterie, nous sommes tous des néophytes. Quelques personnes s’y connaissent vraiment. Ce sont les mécanos. Il y a aussi les anciens, nos pères et grand-pères qui avaient l’habitude de tout faire par eux-mêmes. Eux aussi s’y connaissent, mais ils n’ont bien souvent que la connaissance qu’ils ont pu acquérir au cours de leur vie. Comment la retirer, comment en place rune nouvelle, à quoi faire attention, etc. Toutes ces choses que les néophytes, les noobs de la mécanique, doivent chercher sur internet et Youtube par eux-mêmes.

Mais cette connaissance qu’ont nos parents est non seulement limitée, comme nous le disions, mais aussi biaisée. Il n’ont pas une vue d’ensemble du marché. Et bien souvent, leur choix entre telle ou telle batterie se fait sur le simple nom de la marque, pourvu que le modèle corresponde. Eh oui… Nos pères et grand-pères vous diront toujours de choisir la marque allemande : parce que c’est mieux et qu’ils font de la qualité. Même si c’est produit en Chine.

Yuasa, l’histoire de la marque

Yuasa ne doit plus être présentée aux connaisseurs, car c’est un des leaders du marché. Surtout dans le monde de la moto. 90 % des modèles qui sortent de l’usine sont équipées de batteries Yuasa.

batterie voiture
Exemple type d’une batterie dans son logis

L’histoire de la marque commence en 1913 lorsque le fondateur de la marque Shichizaemon Yuasa se lance dans la recherche sur l’électrolyse du métal. Par rapport à d’autres marques, c’est une fondation légèrement plus tard sur l’échelle du temps. Mais cela n’enlève rien à ses qualités. Pour commencer à produire ses accumulateurs qu’il a mis au point, Yuasa a besoin d’un espace. Il choisit pour cela les forges de Yuasa pour s’installer.

La première guerre mondiale n’impacte pas réellement le Japon, qui ne s’y retrouve pas mêlé. Ce qui permet à la marque de se développer à un rythme normale pendant une décennie. La marque s’installe d’ailleurs dans de nouvelles usines pour s’agrandir. Comme par exemple dans la préfecture d’Osaka.

Jusqu’alors, la production était limitée à des accumulateurs. Mais au début des années 1920, tout le monde sait que la tendance est à la voiture. Et que ce serait probablement l’outil numéro 1 de ce 20ème siècle. Par exemple, le modèle T de Ford a été produit de 1908 à 1927. Il s’en est écoulé près de 16 millions d’exemplaires ! Autant de véhicules auxquels il faut intégrer une batterie pour leur permettre de fonctionner. Il est donc logique que Yuasa choisisse de se lancer dans la production de batteries pour voitures. Surtout quand on sait le nombre de marques qu’héberge le Japon. C’est probablement le pays dont sont sortis le plus grand nombre de marques : Toyota, Mitsubishi, Daihatsu, Hyundai, Mazda, etc. Sans compter les motos : Yamaha, Suzuki, Kawasaki.

Durant les années 1920, la production passe petit à petit aux batteries sèches.

Début de l’âge d’or

Fort de son succès sur le marché automobile, Yuasa se lance dans la production de redresseurs à vapeur.

Puis vient la guerre qui met un terme à la recherche et au développement, mais qui lance la production de masse. Et de facto, Yuasa ouvre de nouvelles usines.

Au sortir de la guerre, en 1949, Yuasa doit se séparer de sa branche batteries sèches dans un plan de restructuration. Cela devient une société indépendante. Avant de refusionner ensemble 5 ans plus tard.

Puis, Yuasa se développe et commence à s’installer dans tous les pays afin de trouver de nouveaux débouchés. C’est ainsi qu’il y a une implantation en Thaïlande et aux Etats-Unis, où les produits japonais sont considérés comme bon marché. Un peu à l’instar des produits chinois aujourd’hui.

Ensuite, les années 1960 et 1970 ne sont qu’une longue période d’expansion. Avec des ouvertures d’usines un peu partout dans le monde, mais aussi sur le sol japonais. On voit des filiales apparaître en Indonésie, en Australie, etc.

batterie à l'acide
Il existe de nombreux modèles de batteries, chacun destiné à une utilisation spécifique

Histoire récente de la marque

Ce n’est qu’en 1993 que la marque de l’empire du Soleil Levant se décide à s’implanter sur le sol de son rival, l’Empire du Milieu. Et cette première usine de Tianjin n’est pas n’importe laquelle. Il s’agit de la première filiale au monde du géant japonais de fabrication et de vente de batteries pour motocyclettes. Et ce, avant même la création d’une usine pour batteries industrielles. Preuve en est que le marché de la moto a toujours été considéré comme porteur par la marque.

L’innovation passe par là et la marque se met à produire des batteries secondaires lithium-ion polymère.

Les années 2000, elles, seront synonymes d’implantation progressive sur le sol européen, d’où le déficit de notoriété par rapport à des marques plus connues. En 2002, Yuasa Battery Europe voit le jour.

L’avantage Yuasa : la production de masse

Le problème avec les batteries, c’est que si on ne les utilise pas, elles se dégradent. Et en se dégradant, elles perdent en performance, en longévité et en capacité d’utilisation. Tout comme un aliment devient moins bon avec le temps qui passe, une batterie à une date de péremption en quelque sorte.

Avec Yuasa, c’est un facteur qui n’existe pas ! Tout simplement parce que la quantité de batteries produites est tellement importante que le seul moment où elle risque de patienter un peu avant d’être utilisée, c’est dans les rayons du magasin. Et en général, ils n’ont pas de stock démentiel à écouler non plus.

rangée moto yuasa
Yuasa équipe près de 90 % des motos en sortie d’usine

Cette production à flux tendu, comme on pourrait dire, c’est parce que Yuasa produit énormément de batteries pour les motos. C’est le secteur principal d’activité et ils sont leaders sur le marché. Avec 90 % des modèles équipés, autant dire qu’à la moindre batterie morte, une nouvelle Yuasa la remplace. Ce volume, vous ne le retrouverez chez aucune autre grande marque.

Dans un tel cas de figure, aucun risque de se retrouver avec un produit défectueux. Ils sont quasi tous en sortie directe de l’usine.

La robustesse, un atout de vente

Comme les batteries Yuasa sont avant tout destinées aux motos, elles sont également conçues pour l’usage qui en est fait. Et donc, elle doit être robuste, voire plus robuste qu’une batterie de voiture. Et pour cause, les mécaniques des motos sont très loin d’être épargnées.

Si vous jetez un œil à une moto d’un peu plus près, vous vous rendez vite compte que tous les composants sont à la merci de la météo. A la moindre pluie, tout est mouillé, du cadre au moteur. Ce qui n’est pas le cas avec une voiture, par exemple, où le moteur reste bien au sec. Idem pour la batterie qui n’est souvent protégée que par un simple cache, et non logé confortablement sous le capot.

Une batterie de moto se doit donc d’être à la hauteur. De pouvoir tenir aussi bien que le faisceau électrique.

C’est ainsi qu’on retrouve un excellent rapport qualité / prix. Et surtout un savoir-faire qu’on ne retrouve pas ailleurs.

C’est aussi un argument de vente quand on voit la méthode de couchage d’une moto. Certaines dorment à l’intérieur, dans un box fermé. Pour ces motos, il faut que la batterie dure longtemps, car elle ne sera jamais soumise à de gros efforts. Mais beaucoup de motos couchent dehors. On leur met aussi, bien souvent, une alarme. Cela veut dire que la batterie :

  • fonctionne en continu, soit pour rouler, soit pour alimenter l’alarme.
  • reste dans le froid et sous la pluie 365 jours par an, l’étanchéité et la corrosion sont des facteurs importants.
  • doit démarrer le matin, même par grand froid.

Un bon point supplémentaire est l’ampérage au démarrage. Les batteries Yuasa délivrent quasi le double lors du démarrage en comparaison avec une autre marque.

Les batteries Yuasa sont-elles un luxe ?

A l’achat, une batterie Yuasa est plus chère que sa concurrente. Mais, quelque part, la tranquillité d’esprit se paie et Yuasa permet de l’avoir cette tranquillité. On parle ici d’une performance sur la longévité (moins de changements) et sur le démarrage (moins de cafouillage, moins de difficulté à lancer le starter).

Preuve de ce bon investissement : certains revendeurs garantissent les batteries Yuasa 2 ans. Alors que les consommables et autres pièces détachées pour moto ne sont jamais garantis. Aucune concession ne donnera de garantie sur un filtre à air ou un levier de frein, mais sur la batterie Yuasa, c’est le cas !

Enfin, il faut savoir que l’amortissement du prix se fait également sur la facilité de montage. Elles sont toujours fournies avec les écrous et boulons pour le montage. Et elles sont toujours pré-chargées pour une utilisation directe.

Sur le même sujet, consultez notre guide sur les meilleures batteries à décharge lente.