Varta est une entreprise qui commercialise des piles et des batteries depuis plus d’un siècle. Varta, n’est d’ailleurs que le second nom d’une entreprise fondée en 19987 par Adolf Müller. A la base, il s’agissait de la société AFA, précurseur dans la construction d’accumulateur.

En effet, dès 1887, le fondateur Adolf Müller comprend qu’il est nécessaire de trouver une façon de stocker l’énergie. Cela permet de la transporter et de ne pas dépendre d’un réseau pour alimenter ce qui doit l’être. Et à l’époque, il pense avant tout à de la lumière. Car ce ne sont que les premiers balbutiement de l’automobile et nous sommes encore bien loin d’un monde dépendant, comme aujourd’hui de l’électricité.

Néanmoins, la création d’accumulateur est une priorité pour de nombreuses firmes. AEG et Siemens, qui existent encore aujourd’hui, sont aussi sur le coup ! Mais leurs efforts sont vains et elles échouent à produire des accumulateurs fiables. De même, la production est compliquée. C’est pourquoi, en 1890, les deux entreprises allemandes investissent massivement dans leurs consœur pour mutualiser les efforts. Il s’agit de la société AFA, pour l’Accumulatorenfabrik AG.

Et dès 1893, Adolf Müller fait importer des Etats-Unis des voitures électriques. Il s’agit de la Baker-Runabout. Et pour la propulser : des accumulateurs VARTA AFA.

Fort de cette réussite, Varta continue ses efforts et soutient de nombreux projets. C’est ainsi que la première expédition au Pôle Nord utilisent des accumulateurs pour éclairer la nuit polaire. Un excellent test pour vérifier la résistance aux -50 degrés qui règnent là-bas.

Varta naît officiellement en 1904 et signifie « Vertrieb, Aufladung, Reparatur, Transportabler Akkumulatoren« . En français, distribution, recharge, réparation d’accumulateurs portables. Et la société se diversifie en produisant des accumulateurs de toutes tailles, dont de petits accus portables qui servent aux lampes de poches et à l’allumage des moteurs.

Logo Varta

Le temps du développement

Le 20ème siècle permet à Varta de se développer. Notamment à cause des besoins en matériel durant les deux guerres qui marquent le début du siècle. Mais c’est dans la seconde partie du 20è siècle que Varta innove vraiment et peut se lancer dans la recherche et le développement de produit. Ainsi, les premières piles sèches quittent les lignes de production en 1946.

Durant l’après-guerre, Varta mise à fond sur le label « Made in Germany » synonyme de robustesse et de savoir-faire. Un pari qui n’est pas vain puisque Varta accompagnera la Nasa dans la conquête de l’espace et équipera la caméra de Neil Armstrong (premier homme sur la Lune) en 1969.

D’autres innovations inondent le marché qui est en demande de toujours plus de performance et de longévité. La civilisation occidentale dépend de plus en plus de l’électricité (aujourd’hui encore) et a un réel besoin de pouvoir la stocker de façon pérenne pour des utilisations ponctuelles. C’est ainsi que naît en 1980 les piles alcalines-manganèse. Cette nouvelle technologie est très puissante et surtout, elle permet d’éviter l’utilisation du mercure et du cadmium. Deux métaux rares et nocifs pour l’homme et l’environnement.

En 1986, Varta fait une opération technique dans ses divisions afin de mieux répondre aux besoins de la population et de répondre aux attentes des marchés. Ainsi, la société est divisée en 3 :

  • l’usine de Hagen qui développe des batteries industrielles
  • l’usine de Hanovre qui développe des batteries de démarrage
  • les usines de Hanovre et Ellwangen qui produisent les piles pour le grand public.
Piles Varta

Varta est historiquement connu pour ses piles

L’an 2000, un tournant

L’an 2000 peut être considéré comme un tournant à bien des égards. Varta se sépare du secteur des batteries portables au profit de l’US Rayovac Corporation, tout en continuant a existé sur les autres plans. Puis Rayovac devient Spectrum Brands en 2005. A ce moment-là, cette nouvelle marque reprend 7 marques de piles différentes dans son catalogue et est devenu un géant.

Entretemps, les centres R & D de Varta ne chôment pas. En moins de 20 ans, ce sont de nombreuses innovations et avancées technologiques qui voient le jour...

En 2004, Varta révolutionne le marché avec le chargeur le plus rapide au monde. Il ne faut que 15 minutes pour charger des piles.

En 2010, c’est au tour du système TriEnergy pour les piles rondes. En fonction d’un code couleur, l’énergie des piles est soit de longue durée (jaune), soit puissante (bleue) soit précise (rouge).

En 2011, ce sont des lampe de poche « indestructibles » qui arrivent sur le marché. Varta vient ici avec un gadget qui tente de relancer un marché en effondrement, celui des lampes de poche. Mais plutôt que le bas de gamme, Varta vise la longue durée. Ces lampes de poches qui embarquent des piles Varta sont quasi indestructibles et résistent à des chutes de 9 mètres.

En 2014, le concept Best Energy voit le jour. Varta revoit son packaging de fond en comble pour aider le consommateur à mieux s’y retrouver dans les jungle des piles et batteries portables.

Enfin, en 2015, c’est au tour du chargeur sans fil de débarquer dans les rayons. Le chargeurs sans fil permet de recharger des appareils en les posant simplement sur une plaques. Plus besoin de câbles pour connecter les appareils.

Sur le même sujet, consultez notre dossier complet sur les batteries à décharge lente.