Un compresseur d’air est un dispositif qui convertit l’énergie électrique ou thermique en énergie potentielle stockée dans de l’air sous pression. Cet équipement introduit de plus en plus d’air dans un réservoir, augmentant ainsi la pression. On distingue principalement deux types de compresseurs, à savoir les modèles standards et les compresseurs portatifs. Mais, qu’est-ce qui les différencie ? A quoi servent-ils ? Dans les lignes qui suivent, nous allons nous pencher sur les différences qui existent entre ces deux types de compresseurs.

Compresseur d’air « standard » VS compresseur portatif : Différences de tailles

L’encombrement est l’une des principales caractéristiques qui différencie les compresseurs standards des compresseurs portatifs. Les premiers sont généralement plus imposants. Ces machines peuvent prendre différentes formes, allant des modèles communs des stations-service, aux modèles plus imposants qu’on trouve dans les usines. Les porter à la main n’est pas donnée et ils sont, pour cela, pourvus de roues dans la plupart des modèles. Les compresseurs portatifs ont un encombrement plutôt réduit. Ils sont très légers et peuvent, de ce fait, être portés à la main avec une fatigabilité minimale. Ils s’enferment facilement dans un coffre de voiture. Il faut néanmoins noter que certains compresseurs standards ont été optimisés pour être facilement déplacés d’un endroit à un autre.

La source d’alimentation

Les compresseurs standards utilisent soit des énergies fossiles comme source d’alimentation, soit l’électricité. Les plus petits modèles sont généralement électriques, tandis que les modèles employés sur les chantiers du BTP fonctionnent soit au gasoil, soit à l’essence. Il faut toutefois noter que les imposants modèles industriels ont tendance à être entièrement électriques. Les modèles portatifs de compresseurs utilisent 3 sources d’alimentation. Certains modèles fonctionnent au courant continu de 12 volts et se branchent sur l’allume-cigare des voitures. D’autres se branchent sur les prises secteurs et fonctionnent avec un courant alternatif de 110 V ou de 220 V, en fonction du pays de commercialisation. La dernière catégorie utilise des batteries qu’on peut charger sur le secteur ou grâce à la prise allume-cigare. Il faut toutefois noter que leur autonomie n’est que de quelques minutes. En effet, le moteur électrique qui les alimente est très gourmand en énergie.

Allume-cigare pour alimenter un compresseur portatif

Certains compresseurs portatifs peuvent se brancher sur un allume-cigare

Différences de pressions fournies et de puissances

Les compresseurs standards se caractérisent par la forte pression qu’ils sont capables de produire. Leur pression de fonctionnement varie de 10 bars pour les modèles amateurs à plusieurs dizaines de bars pour les modèles professionnels. Leur puissance varie, quant à elle, de 1, 5 chevaux vapeur à une dizaine de chevaux. Ils sont de ce fait très versatiles. Les modèles portatifs fournissent des pressions plus basses, généralement 5 à 8 bars. Leur puissance de fonctionnement est également plus basse, entre 1 et 1,5 cheval.

Des utilisations différentes

Qu’ils soient portables ou standards, tous les compresseurs ont pour finalité de produire de l’air comprimés. La pression de sortie conditionne cependant les applications :

  • Les compresseurs standards peuvent être utilisés pour une diversité d’applications, y compris le gonflage de pneus de voiture, le collage, la peinture, le nettoyage à la soufflette, le clouage et l’agrafage.
  • Les modèles plus imposants peuvent servir au burinage, au perçage et alimenter des outils comme les marteaux-piqueurs, les ponceuses, les sableuses, les clés à choc et les meuleuses.
  • Les compresseurs portatifs ont un usage plus limité. Ils servent généralement à gonfler des ballons, des matelas gonflables, des accessoires de piscine ou des pneus de voiture. Quelques rares modèles peuvent servir à peindre des surfaces réduites.

Au niveau du design

Les compresseurs portatifs peuvent, en fonction de leurs fabricants, arborer une diversité de formes. La grande majorité ne dispose pas de cylindre de compression. Les compresseurs se caractérisent par la présence d’un à 4 cylindres de compression plus imposants. Le nombre de formes est généralement limité avec des cylindres verticaux ou horizontaux.

Compresseur à air jaune

Les designs des compresseurs à air, souvent « massifs », peuvent toutefois varier

Différences de coûts

Les compresseurs portatifs sont généralement moins coûteux que leurs homologues. Leur prix varie d’une dizaine à une centaine d’euros en fonction du modèle. Celle-ci varie surtout en fonction de paramètres comme la puissance de fonctionnement et la présence ou non d’un petit cylindre de compression. Les compresseurs standards ont un coût plus élevé. Celui va d’une centaine d’euros à plusieurs milliers d’euros.

Maintenance et durabilité

Les compresseurs portatifs sont destinés à des usages occasionnels. Ils ne sont pas conçus pour un usage au jour le jour. Les utiliser de façon intensive conduira à une nette réduction de leur durée de vie. Leur durée de vie est limitée, mais la possibilité de les emporter partout fait d’eux des accessoires essentiels surtout dans les situations d’urgence. Ils ne requièrent généralement pas de maintenance et doivent être jetés lorsqu’ils tombent en panne. Ils comportent de nombreuses pièces en plastiques et doivent pour cela être ménagés au risque de se détériorer plus rapidement. Les modèles stationnaires ont pour eux une plus grande durabilité. Leurs pièces sont, pour la plupart, constituées de métaux. Ils peuvent servir durant de longues années et sont taillés pour un usage intensif. Ils ont aussi l’avantage d’être réparés en cas de panne. Leur fort encombrement limite cependant leurs déplacements et n’en fait pas des accessoires pour les situations d’urgence.

Compresseur portatif ou standard : lequel choisir ?

Les compresseurs d’air portatifs ne s’opposent pas aux compresseurs d’air standard. Ce sont, au contraire, deux catégories qui se complètent, car n’ayant pas la même finalité. Le choix de l’une ou de l’autre de ces catégories dépendra de l’usage qu’on veut en faire. Pour gonfler ses pneus en cas d’urgence ou des ballons, un compresseur portatif pourrait faire l’affaire. Pour des applications plus lourdes, il faudra opter pour les modèles standards. Dans tous les cas, la possession de l’une de ces catégories n’exclut pas l’autre. Tout dépend, comme souligné, de l’usage final. Quoiqu’ils produisent tous de l’air comprimé, les compresseurs standards et les compresseurs portables sont fondamentalement différents. Les premiers sont plus durables, coûtent plus cher, sont plus imposants et plus versatiles. Les seconds ont une plus grande portabilité, mais ne disposent que d’un nombre limité d’applications et sont moins durables. Il ne faut, cependant, pas penser que ces deux types de compresseurs sont antagonistes. Ce sont, bien au contraire, des équipements complémentaires, qui ont, chacun, leurs avantages et leurs inconvénients propres.