Nestlé est une marque bien connue des Français et pourtant, rares sont ceux qui savent que son histoire commence il y a plus de 140 ans… Et oui, 140 ans que cette marque se trouve sur les rayons et elle n’a jamais été aussi forte qu’aujourd’hui avec ses produits propres et ceux des marques qu’elle possède. Parce que Nestlé, ce n’est pas qu’une marque, c’est un ensemble de marques ! Retour sur cette success story.

L’histoire de Nestlé

Nestle est fondé en 1866 par la fondation Condensed Milk Company en Suisse. A l’époque, son fondateur, Henri Nestlé crée une alliance avec un autre groupe pour produire un produit révolutionnaire : le lait pour bébé. Cette société américaine obtient du lait condensé à partir du lait suisse et dans le cadre d’une extension, la Condensed Milk Company cherchait à s’implanter en Europe. Mais ce n’est pas tant du lait pour nourrisson qui fait leur réputation, c’est le fait qu’ils proposent une alternative au lait. Une solution pour garder le lait à long terme.

De son côté, Henri Nestlé, pharmacien de profession, propose une farine lactée faite à partir de lait de vache, de blé et de sucre. Cette farine est destinée à l’alimentation des nourrissons. Cette invention est très bien accueillie, car elle permet de lutter contre la mortalité infantile, une des grandes causes de décès durant ce siècle.

Logo Nestlé

Le logo Nestlé

Une rude concurrence opposera pendant près d’un demi-siècle la compagnie anglo-suisse Condensed Milk et Nestlé. Chacune des compagnies se dispute le marché en commercialisant les produits de l’autre. Mais au début du 20ème siècle, le fondateur de la Condensed Milk décède, ce qui donne un avantage à Nestlé qui commence à prendre le pas.

A cette même époque, Nestlé se lance dans la vente de chocolat. Son lait condensé permet la vente commerciale de chocolat dans les années 1900.

Lors de la fusion entre Condensed Milk et Nestlé, ce sont pas moins de 18 centres qui se regroupent sous l’égide d’une seule société. Jusqu’au début de la première guerre mondiale, le groupe ne cessera de chercher de nouveaux marchés en Europe, mais aussi plus loin comme en Australie, par exemple. Et avec l’expansion de la société des zones de production moins chères s’ouvraient, ce qui permettait d’engranger de substantiels bénéfices. Lorsque la guerre éclata, Nestlé poursuivit la vente de ses produits dans presque tous les pays. Cela amena également les gouvernements à passer des commandes auprès de la société ce qui la rendit presque incontournable et omniprésente sur le marché.

A la fin de la guerre, Nestlé était passablement endettée du fait de ses nombreux investissements pour tenir les commandes. Ce fut donc une période durant laquelle le groupe choisit de se restabiliser. Mais l’engouement pour la marque resta le même et la production ne diminua jamais. Même le krach boursier de 1929 ne fit pas vaciller Nestlé qui avait déjà mis la main sur d’autres marchés. A titre d’exemple, dès 1927, Nestlé possédait le marché du beurre et de la vente de fromage en boîte au Danemark. Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.

La Seconde Guerre mondiale eut les mêmes effets sur la croissance de Nestlé que la première. Il fallait assurer les commandes gouvernementales et fournir un public dans le besoin. Le lait en poudre et les autres produits de première nécessité était en forte demande. La fin de la guerre marqua une période de forte croissance pour le groupe qui s’assura au fil des années de reprendre un nombre croissant d’entreprises pour augmenter sa capacité de production. Entreprises qui avaient parfois aussi leurs produits propres et qui étaient intégrées au groupe. Et ce, à un rythme effréné pour créer la multinationale que nous connaissons aujourd’hui, celle qui fabrique aussi bien des produits alimentaires que des machines à thé.

Nestlé est partout en rayon

Nestlé est partout dans les rayons des magasins

Nestlé en chiffres

Aujourd’hui, Nestlé, c’est un groupe qui est présent dans 130 pays différents et qui produit près de 10.000 produits différents. Pour arriver à ce tour de force, le groupe emploie 328.000 salariés dont 5.000 dans la recherche et le développement de nouveaux produits.

Aujourd’hui, Nestlé ce n’est pas que du lait en poudre et du chocolat au lait. Certainement pas avec 10.000 références dans le catalogue. La marque gère un portefeuille de 30 marques différentes comme Nestlé Waters, Nescafé, etc.

En fin d’année, le chiffre d’affaires s’élève à plus de 1 milliard de francs suisses (+/- 700 millions d’euros). Pour chacune des entreprises du groupe ! A titre d’exemple, en pleine crise financière de 2008, le groupe a engrangé près de 75 milliards d’euros de chiffre d’affaires grâce aux 400 filiales disséminées dans le monde. Le bénéfice net est estimé à environ 25 % de ce montant.

En France, c’est Nestlé France qui est à la manœuvre et qui continue d’investir dans un réseau bien rôdé. Près de 500 millions d’euros dans le marketing et les activités industrielles comme la logistique et le réseau de distribution. Il emploie actuellement près de 16.000 personnes sur le territoire et contrôle 5 centres de recherche. Il faut également souligner que pour le groupe Nestlé, la France est une terre bénie des dieux. En effet, c’est le premier marché européen et le second marché mondial.