Le dernier mercenaire, Van Damme dans une comédie d’action à la française

Jean-Claude Van Damme se faisait rare. Et même si ce n’est pas la première fois qu’il s’essaie à la comédie plutôt qu’au film d’action, c’est une grande première dans un film distribué par Netflix !

Le pitch

Van Damme incarne Richard Brumère, dit La Brume. Car comme la brume, on le sent, mais on ne le voit pas. Ancien des forces spéciales, devenu mercenaire, il vit dans l’ombre. Jusqu’au jour où, pour aider son fils, il revient en France. En effet, ce dernier est victime d’une usurpation d’identité par un trafiquant d’armes. Mais surtout, il s’est vu retiré son immunité par un fonctionnaire, ce qui lance à ses trousses tous ceux qui veulent se débarrasser une bonne fois pour toute de La Brume.

Aux côtés de Van Damme, on trouve des acteurs français capables de donner la réplique à la légende vivante des arts martiaux, mais également des acteurs moins connus ; à l’instar du fils. Parmi les grands noms à l’affiche, on a Miou-Miou, Patrick Timsit, Ramzy (d’Eric et Ramzy) ou encore Alban Ivanov. C’est la partie plus comique du casting qui a l’habitude de ce thème. Van Damme, lui, se cantonne plutôt à la castagne, même si son côté un peu gauche dans les relations avec son fils (pour qui il est un inconnu) est très bien interprété.

A lire :  Sermons de minuit, une série thriller en huis clos

On en pense quoi ?

Du côté du scénario, il n’y a pas grand-chose à reprocher. L’histoire est plutôt originale, plusieurs rebondissements font progresser le fil de l’histoire dans le bon sens, comme dans la série Hit & Run. Somme toute, on a l’impression que les scénaristes se sont donnés du mal et n’ont pas voulu se reposer sur la simple tête d’affiche. Bon, il est sûr que certaines ficelles sont un peu grossières, mais ça fonctionne. Idem pour le jeu d’acteurs. Ils nous font passer un bon moment, et c’est tout ce qu’on leur demande ! Bon point également pour les subtils rappels de la carrière des acteurs glissés ici et là dans le film.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *