The Harder They Fall, le western Netflix qui cartonne

Jeymes Samuel signe avec The Harder They Fall (« Plus dure est la chute ») son premier long-métrage. Il faut bien avouer qu’il s’agit d’une réussite avec un retour au western qui revisite le genre, tout comme Django Unchained avait réussi à le faire à son époque.

Première note, on remarque que le casting est majoritairement composé d’acteurs noirs et pas nécessairement esclave. Trop souvent, ils sont réduits à ce type de rôles alors que la réalité était bien autre à l’époque. Comme le souligne le réalisateur, 1 cow-boy sur 4 était noir, ce qui justifie largement la grande place des afro-américains dans ce type de production.

Pour autant, le film ne tente pas de dépeindre le racisme, ce que trop de films font. Une chance pour le spectateur qui aura droit à un vent de fraîcheur.

Mais s’il élude le racisme, que peut-il donc bien raconter ? Une histoire de western tout simplement. Le pitch est simple. Nat Love veut venger la mort de ses parents. Pour cela, il va reformer son ancien gang et partir à la chasse aux meurtriers. Ce qui s’annonce sanglant (sans trop l’être). Il est donc abordable pour un large public, même ceux qui sont étrangers au genre et qui pourront apprécier un nouveau décor tout en ayant une bonne histoire à raconter.

A lire :  Netflix : les nouveautés de novembre 2021

Du côté du casting, la production n’a pas lésiné. Outre Idris Elba que tout le monde connait, on retrouve dans le rôle de Nat Love Jonathan Majors, aussi connu pour son rôle de Kang le Conquérant dans la série Loki. Egalement vue sur d’autres productions, Zazie Beetz, dont le fameux Joker et Deadpool 2 !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *