Selon les derniers chiffres, le nombre de toxicomanes augmente en France surtout pour les jeunes entre 16 et 27 ans. La prise de substances illicites est un véritable fléau qu’il convient d’endiguer. Plusieurs solutions sont proposées comme l’utilisation du cannabis thérapeutique. Mais jusqu’à maintenant, il n’y a aucun cadre légal qui régit ce secteur.
En parallèle, l’État essaye d’autoriser certains produits qui peuvent être apparentés autrefois à de la drogue. Mais quelles sont ces molécules ? Voici deux principes actifs légalisés récemment en France. 

Le cannabidiol (CBD), désormais légal en France 

Autrefois, tout ce qui touche au cannabis était interdit. La loi considère cette plante comme étant une drogue, donc toutes les opérations liées à cette plante étaient prohibées. Cependant, depuis quelques années, la science a pu démontrer que le THC dans le cannabis était responsable des effets psychotiques. Les autres composants comme le CBD ne sont pas impliqués dans les hallucinations. 

Ainsi, il n’était plus question d’interdire la commercialisation du cannabidiol peu importe sa forme (comme l’huile de CBD ou encore les cristaux de CBD), d’autant plus qu’il présentait quelques avantages thérapeutiques comme : 

  • L’amélioration de l’humeur de manière rapide et douce 
  • L’instauration d’un état d’apaisement et de détente, idéal pour lutter contre l’angoisse 
  • L’amélioration du sommeil 

Les stéviols glycosides, un édulcorant assez spécial 

Depuis quelques années, la stévia qui est une plante de la famille des astéracées était interdite dans l’Europe et en France. C’est assez normal, puisqu’elle contenait des principes actifs dangereux. Cependant, la législation a changé depuis que les scientifiques ont démontré l’utilité des stéviols glycosides. En effet, ces molécules un peu spéciales présentaient de nombreux intérêts surtout pour la santé publique : 

  • En premier lieu, ces principes actifs ont un pouvoir sucrant élevé (jusqu’à 300 fois plus intense que le saccharose). 
  • En second lieu, ils n’apportent pas de calories, c’est important afin de limiter l’obésité de la population. 

En vertu de ces avantages, la France ainsi que la majorité des pays européens ont autorisé la fabrication ainsi que la commercialisation de ces molécules issues de la plante stévia.  

Qu’est-ce qui pousse les autorités à autoriser ces molécules ? 

Ainsi, il faut savoir que le gouvernement essaie de légaliser certaines molécules en fonction des avancées scientifiques qui sont faites. Par exemple, si les experts arrivent à démontrer qu’une substance ne comporte pas de danger particulier pour la santé, les autorités peuvent prendre les mesures pour autoriser la vente et la commercialisation de la molécule en question. 

Dans certains cas, c’est la population elle-même qui pousse les autorités à autoriser une substance en particulier.

Légalisation

Conclusion 

En résumé, de nombreux produits sont considérés comme de la drogue comme le CBD alors que ce n’est pas le cas. Certes, c’est un principe actif que l’on trouve dans le cannabis, mais ce n’est clairement pas un hallucinogène. C’est pour cette raison que ce produit est légalisé en France. Vous pouvez en trouver facilement dans les e-liquides pour cigarette électronique, sous forme d’huile ou de fleur séchée.