Marque d’origine japonaise, Brother est spécialisée dans la production et la commercialisation de matériel de bureau. Elle produit et propose également des machines à coudre industrielles et domestique, des appareils électroménagers, ainsi que des machines-outils. Le groupe Brother est devenu une multinationale qui a des usines en Asie, en Amérique et en Europe et commercialise ses produits dans le monde entier. Comment en est arrivée à une marque aussi populaire ? Dans les lignes qui suivent, nous vous dévoilons la petite histoire de la marque Brother.

Naissance de la société

En 1908, Kanekichi Yasui fonde la Yasui Sewing Machine Co., une entreprise spécialisée dans la réparation et la fabrication de pièces de rechange de machines à coudre importées. A sa mort en 1925, ses enfant rebaptisent l’entreprise Yasui Brothers’ Sewing Machine Co. A l’époque, le Japon importe la quasi-totalité de ses machines à coudre et les enfants de Kanekichi Yasui veulent changer la donne. Après d’intenses recherches, la société lance la première machine à coudre produite au Japon en 1928. Cette machine à coudre devient très populaire en raison de sa durabilité qui surpasse celle des machines de l’époque. 

Marque Brother
La dénomination de la marque Brother fait référence aux frères Yasui qui ont repris l’entreprise « Yasui Sewing Machine Co » de leur défunt père et l’ont rebaptisée « Yasui Brothers’ Sewing Machine Co » puis « Brother Sales Ltd », entre autres.

En 1932, l’entreprise lance sa première machine à coudre domestique. Durant les deux guerres mondiale, Yasui Brothers’ Sewing Machine Co continue à perfectionner ses machines à coudre. Elle y ajoute des fonctionnalités avancées telles que la couture piquée et la boutonnière. 

En 1941, la compagnie est rebaptisée Brother Sales, Ltd. Elle se lance alors dans la production d’appareils électroménagers, notamment des fers à repasser, des machines à laver, des mixeurs, des ventilateurs et des réfrigérateurs. La première machine à tricoter Brother voit le jour au cours de cette période.

Internationalisation de la marque Brother

Après la seconde guerre mondiale, la population américaine est séduite par les produits de grande qualité de la marque. Brother ouvre une filiale marketing aux États-Unis en 1954. Trois ans plus tard, l’entreprise exporte ses premières machines vers l’Europe.

Entre 1960 et 1970, la gamme des produits de Brother s’élargit aux machines-outils industrielles et aux matériels de bureau. La première machine à écrire portable Brother voit le jour en 1961. L’année suivante, l’entreprise change de nom et devient la Brother Industries, Ltd.

Les activités de Brother s’étendent également aux caisses enregistreuses et aux calculatrices électroniques. L’immense savoir-faire en électronique de la compagnie donne naissance à des magnétophones, des chaînes stéréo et des fours à micro-ondes dans les années 1970.

Brother met au point la première imprimante matricielle haute vitesse au monde en 1971. En 1981, Brother dispose de l’une des plus grandes gammes d’imprimantes. L’innovation continue dans le segment des machines à écrire aboutit au lancement en 1980 d’une machine à écrire électronique.

Entrée dans l’ère du numérique

En 1981, la division Office Equipment Division voit le jour. Elle a pour tâche de commercialiser une nouvelle génération de machines à écrire, de télécopieurs et de systèmes de traitements de texte électroniques et informatisés. Deux ans plus tard, les résultats de cette division dépassent ceux de la division des machines à coudre traditionnelles. 

Pour concurrencer les ordinateurs personnels, Brother dote ses machines à écrire électroniques d’écrans de montage et de mémoire. En 1987, la compagnie lance un module de traitement de texte. La gamme d’imprimantes de la société se diversifie également avec l’apparition des imprimantes thermiques et des imprimantes laser.

A la fin des années 80, Brother met au point de nouvelles gammes de copieurs et de télécopieurs. Lancé en 1988, son système d’étiquetage électronique P-Touch est vendu à plus d’un million d’unités en seulement trois ans.

Brother continue toutefois à développer et à affiner ses produits historiques. Elle informatise ses machines à tricoter, ainsi que ses machines à coudre industrielles et domestiques. L’entreprise produit sa dix millionième machine à écrire en 1980 et sa dix millionième machine à tricoter en 1983.

Brother lance en 1978 une usine de machines à coudre à Taïwan. Afin de se soustraire aux tarifs douaniers, Brother établit des usines au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Malaisie et en Irlande.

Brother : des innovations en permanence

Dans les années 90, Brother se sert des synergies existant entre ses divers secteurs d’activité pour mettre au point des produits innovants. En se servant de son immense savoir-faire, l’entreprise implémente un logiciel spécialisé dans ses machines à coudre électroniques. Cette action aboutit à la mise au point de machines à coudre capables de concevoir et d’exécuter automatiquement des broderies. En appliquant sa technologie d’impression à jet d’encre au secteur de l’habillement, elle met au point le système «P», une technologie qui imprime les motifs directement sur le tissu. 

Brother met au point JOYSOUND, un système de karaoké en ligne auquel de nombreux propriétaires de bars et de discothèques s’abonnent, éliminant ainsi la nécessité de conserver une collection de disques laser coûteuse et encombrante. 

On lui doit également la création de TAKERU, un système permettant de distribuer des logiciels informatiques en ligne. La société s’aventure également dans la mise au point de matériel informatique. On lui doit notamment la mise au point de l’un des tout premiers ordinateurs réseau. Coutant un peu moins de 300 USD, la Power Note de Brother permettait d’accéder au courrier électronique et d’effectuer des traitements de texte.

Brother produit également des surjeteuses. Vous pouvez consulter notre avis sur le guide complet des meilleures surjeteuses.