Warren Jeffs, nouvelle source pour un documentaire Netflix

Keep Sweet, prie et tais-toi

Intitulé Keep Sweet, prie et tais-toi, le documentaire retrace la vie de Warrren Jeffs. Pour nous, Européens, le nom ne nous dit, pour la plupart d’entre nous, rien du tout. Mais aux Etats-Unis, le nom de l’homme est connu de tous, comme celui de Charles Manson ou de Sam son of Man.

Même si Warren Jeffs n’est pas un tueur en série, il a tout de même pas mal d’horreurs dans son passé. Tout comme Jimmy Savile en Grande-Bretagne ou ce docteur en fertilité.

Tout commence en 2008, ou plutôt se finit, quand les forces de l’ordre lancent un raid sur le ranch de Yearning for Zion. C’est là, dans l’Ouest du Texas, qu’est située une « église », ou plutôt une secte. A l’intérieur, ce sont des scènes d’horreur, faite d’abus sexuels et autres violences physiques et psychologiques. Au total, ce sont 400 enfants qui sont placés sous tutelle de l’Etat.

Dans ce tableau, Warren Jeffs, c’est le gourou tout-puissant de la secte, polygame au passage et prophète auto-proclamé. Pour faire prospérer sa secte, il n’hésitait pas à consacrer des mariages forcés suivis de grossesse non désirées. Malgré cela, les foules continuaient à acclamer leur leader.

Au-delà de l’atmosphère sinistre qui se dégage de cette série documentaire, on voit tout de même un peu de lumière. C’est le cas pour ces personnes qui sont parvenues à s’échapper de la secte et à s’en sortir.

Commentaires
A lire :  Poltergeist, le classique de l’horreur
fr_FRFrench