Makita est une marque assez peu connue du grand public lorsqu’on parle de matériel de bricolage et d’outillage. Pourtant, c’est une des trois grandes marques qu’on peut citer dans ce secteur d’activité. Avec Black & Decker et Bosch. Et surtout, la couleur de ses appareils est reconnaissable entre mille. Cette méconnaissance de la marque est probablement due au fait que l’Europe n’a jamais été son centre d’activité principal puisqu’il s’agit d’une firme japonaise. Et là-bas, en Asie, la marque est une référence incontournable…

Logo Makita

Cette marque japonaise fut fondée en 1910. A l’origine, il ne s’agissait nullement d’outillage pour les bricoleurs. C’était une firme qui vendait des moteurs électriques, des équipements d’éclairage et des transformateurs. Au vu de ses activités, on se doute même que ses principaux clients n’étaient pas des particuliers, mais des entreprises et des institutions publiques. Dès le début, la marque connaît une forte croissance et l’engouement du public principalement à cause de la première guerre mondiale. Une croissance notamment en Asie et en Russie, un pays qui est relativement proche.

Ce n’est que 40 ans plus tard, en 1950, que Makita se tourne vers l’outillage et abandonne petit à petit ses activités premières. Et c’est en 1958 que la marque commercialise pour la première fois au Japon un rabot électrique. Et, avec la naissance de ce nouveau secteur d’activité, la marque devient une entreprise à deux têtes, avec un pôle industriel et un pôle outillage grand public.

Avec le succès de son premier engin, l’entreprise décide dans la foulée de se spécialiser exclusivement dans l’outillage et commence en 1959, une année après seulement, ses premières exportations.

L’internationalisation de la marque

L’entrée en bourse se fait 3 ans plus tard sous la pression des investisseurs admiratifs d’une croissance aussi forte. Et pour continuer sur cette lancée, la marque continue de sortir de nouveaux modèles. En 1969, c’est au tour de la première visseuse sans fil et rechargeable d’être commercialisée. C’était la visseuse Makita 6500D. 10 ans plus tard, c’est au tour de la première perceuse sans fil et alimentée par une batterie Nickel Cadmium. En 1997, ce sera au tour de la Nickel Hybrid, puis en 2005 du modèle avec batterie Lithium Ion. L’avancée est sans relâche et la marque continue d’innover pour séduire un public toujours plus grand. Et pas que dans les perceuses et les rabots. La marque développe aussi des modèles de cloueurs et de compresseurs pneumatiques. Ce seront d’ailleurs les premiers à produire des outils pneumatiques sur le marché.

Avec l’exportation et l’entrée en bourse, la marque a du se dessiner une vision plus large que celle de l’archipel dont elle est issue. Il fallait embrasser le monde et l’Occident. C’est pour cette raison que dans les années 1970, la marque a créé des divisions dans les principaux pays européens (France, Allemagne, Grande-Bretagne), mais aussi d’Amérique du Nord et du Sud pour satisfaire un maximum de personnes.

Aujourd’hui, 100 ans après sa création, la marque est distribuée dans 150 pays et a déposé pas moins de 600 brevets sur ses outils. certains d’entre eux ont assuré son succès commercial et assis sa position de leader sur le marché.

Perceuse Makita en action

Perceuse Makita en action

Makita en chiffres

Makita a créé sa filiale en France en 1971. Depuis, c’est cette société qui commercialise tous les outils sur le territoire et qui s’assure que la sécurité et la performance sont au rendez-vous. Avec une mentalité typiquement japonaise, elle est dans la proactivité et la réactivité pour pallier à tous les risques. C’est ce dynamisme qui a fait et fait encore les beaux jours de la marque. Aujourd’hui, Makita France, c’est 200 salariés implantés sur un site de 30.000 m² en région parisienne ainsi que 6 succursales sur tout le territoire français.

Si l’on devait ramener la marque à quelques chiffres clés, on pourrait citer que son catalogue comprend plus de 1.000 outils référencés dont beaucoup sont encore disponibles, ou sont des descendants d’appareils célèbres de la marques. Au total, 600 brevets couvrent ces machines pour protéger les secrets de la marque distribuée actuellement dans 150 pays.

Pour pouvoir distribuer cet outillage partout dans le monde, la marque peut se reposer sur des réseaux de production et de distribution très forts. Makita dispose de 49 filiales commerciales, dont 23 en Europe, et qui emploie 12.000 collaborateurs dans le monde, dont de nombreux ouvriers sur les chaînes de montage. 3 de ces sites sont situés en Europe pour produire les machines les plus à la pointe. L’outillage d’entrée de gamme étant construit et assemblés dans des pays où la main d’œuvre est moins chère. Et pour que tout le monde y trouve son compte, Makita compte pas moins de 50.000 distributeurs rien qu’en Europe !

Si vous voulez en savoir plus sur les différents produits Makita, vous pouvez consultez nos guides :