Au rayon thé, il existe une foule de variétés différentes, toutes commercialisées par des marques plus ou moins prestigieuses. Si certaines font dans le volume et le thé ordinaire, ou même dans les capsules pour machine de thé, comme Lipton, d’autres visent l’excellence. Et c’est sans compter les boutiques spécialisées dans la vente de thé. Et c’est sans compter aussi sur les marques qui ont investi le marché des machines à thé électriques avec des capsules toute faites ! Bref, le consommateur a l’embarras du choix, peut-être un peu trop… Au risque de s’y perdre, ou d’avoir peur de ne pas découvrir de nouvelles saveurs.

Tout est dans la préparation

Le thé est issu des feuilles de thé, cueillies et traitées pour en sortir l’arôme. Et suivant la méthode utilisée pour préparer le thé, le goût sera différent. Ainsi, par exemple, le thé blanc subit moins de transformations qu’un thé noir qui nécessite une fermentation. Mais ce ne sont pas les seuls thé qui existent… Ils portent le nom de presque toutes les couleurs :

  • le thé noir
  • le thé vert
  • Rooibos ou thé rouge
  • le thé bleu
  • le thé blanc

Et c’est sans compter la multitude d’infusion qu’il est possible de faire par combinaison. Et tout cela, à partir de la feuille d’un seul et même arbre, le camellia sinensis.

Le thé vert

Le thé vert est un thé qui ne contient pas de caféine, mais dont une simple tasse apporte 10 % des apports journaliers recommandés en vitamine C. Outre sa richesse en vitamine C, il est très désaltérant. Les Japonais apprécient particulièrement ce thé d’où il tire son origine et son succès. Sa variété la plus consommée est le Sencha. Même si en Chine, il existe plus d’une centaine de variétés de thé vert qui se différencient entre eux par la forme de leurs feuilles. Ce n’est que très récemment qu’un engouement pour ce thé a vu le jour en Europe.

Ce qui différencie le thé vert du thé noir, c’est son mode de séchage. C’est ce qui permet de garder un intérêt nutritionnel au thé vert et de le rendre plus intéressant à consommer qu’un simple thé noir. En fait, les feuilles de thé sont séchées deux fois. Une première fois où elles sont roulées et chauffées. Le roulage permet d’enlever le suc et la chauffe neutralise l’enzyme qui est responsable de l’oxydation. Ensuite les feuilles sont une nouvelle fois séchées avant d’être emballée. C’est ce procédé qui permet de limiter l’oxydation du thé. Ainsi, lors de la consommation, il contient plus de polyphénols, des agents qui empêchent l’oxydation des radicaux libres.

Thé vert

Le thé vert est sans doute le plus connu

Le thé noir

Le thé noir est issu de la même feuille de thé que le thé vert. Pourtant ses propriétés, son goût, tout diffère. Cela est dû à son mode de préparation. Une fois cueillies, les feuilles sont fermentées avant d’être roulées puis séchées, puis elles sont conditionnées. Son goût est beaucoup plus fort et puissant. C’est un thé qui « réveille. »

En France, l’énorme majorité des 15.000 tonnes de thé consommé est du thé noir. Et ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan de feuilles. Au total, ce sont 4,5 millions de tonnes de feuilles qui sont cueillies chaque année. Les principaux producteurs étant :

  • la Chine : 30 % (la Chine produit à elle seule 1,35 million de tonnes dont 75 % de thé vert)
  • l’Inde : 28 %
  • le Kenya : 10 %
  • le Japon : seulement 2,5 %

Contrairement au thé vert,  le thé noir ne contient que très peu d’antioxydants, ce qui le rend moins attractif pour la santé. La raison étant que lors de sa préparation, les feuilles de thé subissent une oxydation complète dans une salle chaude et humide. Cela leur fait perdre leurs propriétés bénéfiques. Mais en contrepartie, cela permet de conserver la saveur du thé pendant des années.

En conclusion, nous pouvons dire que moins un thé fermente, plus il est bon pour la santé, mais moins il se conserve !

Le thé noir étant un best-seller international, des variantes ont vu le jour. Ainsi, le thé noir peut être fumé. Cela signifie qu’il est séché au feu de bois et absorbe certaines arômes.  D’autres variétés de thé noir existent, comme le Darjeeling, avec des propriétés spécifiques et un goût typique de la région où il pousse. Les Chinois, eux, lui ajoutent d’autres substances, comme des plantes ou des fleurs. C’est ainsi qu’on voit apparaître l’Earl Grey, parfumé à la bergamote, le thé au jasmin, aux fruits rouges ou à l’écorce d’orange.

Pour l’anecdote, sachez qu’en Chine, notre thé noir s’appelle thé rouge. Non pas parce qu’il est mélangé à des fruits rouges, mais parce que les consommateurs se réfèrent à sa couleur cuivrée !

Thé traditionnel

Les plaisirs d’un thé traditionnel

Les autres variétés de thé

Le thé blanc

Le thé blanc est très difficile à obtenir, car son procédé de fabrication est complexe. En apparence simple, elle nécessite la rapidité des cueilleurs. Seuls le bourgeons et les deux feuilles adjacentes sont cueillies avant d’être placées sur des plateaux en bambou. Deux ou trois jours après, quand l’oxydation a commencé, le séchage des feuilles s’effectue pendant 10 minutes, pour éviter que les feuilles ne se gorgent en humidité. Ce qui lui donne sa couleur, c’est la légère oxydation. Les bourgeons prennent à ce moment-là une teinte argentée.

Le thé bleu

Le thé bleu, il s’agit d’un thé oxydé (parfois très oxydé). Pour certaines variétés, on le torréfie comme le café. Son conditionnement se fait très vite. Les étapes du flétrissage, du roulage, de l’oxydation et du séchage se font toutes endéans une journée. Une étape supplémentaire, la torréfaction, peut avoir lieu.

Cependant, il est important de noter que la cueillette des feuille se fait à un stade précis de la maturation des feuilles. Cela explique pourquoi il s’agit d’un thé si faible en théine.

Variété de thés

Il existe une grande variété de thés

Le thé rouge

Le thé rouge n’est pas du thé ! Tout simplement parce que les feuilles ne sont pas issue du camellia sinensis. De plus, c’est un « thé » qui est principalement produit en Afrique du Sud et que l’on nomme le Rooibos. Ceci dit, les amateurs de thé l’apprécient pour de multiples raisons. Tout d’abord son goût, particulier et chargé en saveurs. Ensuite, parce qu’il est riche en vitamines et en antioxydants, comme le thé vert.