Habiter dans une maison implique qu’il faille prendre soin de son bien. On voit bien souvent des gens qui n’entretiennent pas leur bien et cela impacte directement la valeur intrinsèque de l’habitation. Stéphane Plaza en a d’ailleurs fait une émission… Dans cet article, nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur le ponçage d’un escalier. Bien qu’il soit souvent perçu comme un simple utilitaire dans la maison, l’escalier en bois peut parfois se révéler une véritable pièce d’art qui donne du cachet ou une plus-value à la maison. Bien entretenu, il prouve que l’on soigne son intérieur, mais aussi que l’achat d’un nouvel escalier n’est pas à l’ordre du jour, ceux-ci pouvant être utiliser durant des siècles.

Les méthodes de ponçage

Le ponçage peut se réaliser de différente manière. Pour attaquer un escalier, on peut y aller manuellement avec une cale à poncer et du papier abrasif. Bien sûr, cela prend du temps et beaucoup d’énergie. Et même si le matériel est de bonne qualité, le rendu sera avant tout conditionné par la force du bras et la maîtrise de l’objet. Il faudra commencer par un ponçage grossier afin justement de dégrossir la zone à traiter. Cela s’effectue avec un grain moyen qu’on remplace ensuite par un grain plus fin. Ce dernier permet de travailler la finition et d’avoir un beau rendu. Attention cependant à toujours poncer dans le sens de la veine du bois.

Les escaliers en bois demandent beaucoup d’entretien

Autre possibilité, le recours à une ponceuse électrique. Peu chères, ces machines permettent d’abattre une lourde tâche en peu de temps. Il existe deux types de ponceuses qu’il est possible de combiner pour obtenir un résultat optimal. La première est la ponceuse à bande. Très puissante, elle permet de décaper et poncer un escalier en un rien de temps et peut traiter toutes les surfaces planes… C’est-à-dire la grande majorité de l’escalier. La seconde ponceuse st la ponceuse d’angle. Son embout fin permet d’aller poncer l’escalier dans ses recoins, les angles et autres parties inaccessibles avec la première machine.

Comment préparer son escalier au ponçage ?

Poncer un escalier se fait en trois étapes, la première étant la préparation de la zone de travail. Il s’agit d’une tâche très salissante, car les poussières et le bois raboté vont être projeté partout dans la maison. Nous conseillons donc de couvrir les meubles de bâches et de draps, de fermer et isoler hermétiquement les portes avec des torchons, des serviettes éponges ou encore du tape. Cela empêchera la poussière de s’infiltrer et de se répandre dans les autres pièces de l’habitation. Si des fenêtres donnent sur la cage d’escalier, les ouvrir permettra d’évacuer une partie de la poussière dehors.

La protection du travailleur est également très importante. Le port de gants, de lunettes et d’un masque est fortement conseillé. Les gants forment une barrière de protection en cas de problème avec la ponceuse ou des éventuelles éclats de bois. Les lunettes protègent les yeux des projections et le masque empêche les poussières de rentrer dans les voies respiratoires, ce qui pourrait les irriter et les boucher. Ces équipements de protection individuels sont vendus dans toutes les grandes surfaces.

Le ponçage de l’escalier

Le ponçage peut se réaliser de deux manières comme nous l’avons déjà abordé plus tôt. Si vous optez pour un ponçage manuel, la tâche sera longue, même si l’escalier est petit. Il faudra donner une impulsion identique à votre mouvement partout afin que le ponçage soit identique sur toutes les marches. Mais le gros avantage de cette méthode est que vous pouvez aller dans les moindres recoins et que vous n’oubliez aucune zone. D’ailleurs, après un ponçage mécanique, vous utiliserez également la méthode manuelle pour terminer les recoins inaccessibles.

En ponçant mécaniquement votre escalier, vous irez plus vite. L’avantage de la machine est que vous faites moins d’efforts (mais vous ressentez les vibrations du moteur) et que le ponçage est relativement uniforme. Et surtout, vous pouvez équiper votre ou vos ponceuses excentriques à grain fin ou moyen en fonction de l’étape à laquelle vous vous trouvez. Vous  pouvez donc aussi bien dégrossir que faire les finitions de votre escalier. Seul hic, les ponceuses ne vont pas dans les coins et ne sont pas aussi précises que la méthode manuelle.

Poncer un escalier est facile avec une machine

Les finitions

Une fois le ponçage terminé, vous réaliserez que le travail n’est pas tout à fait fini. Il reste beaucoup de poussières à enlever. Le bon plan est de ramasser les résidus avec une ramassette au fil de l’avancée. Cela réduit déjà le nettoyage post-travail. En fin de ponçage, on peut utiliser un aspirateur pour récolter un maximum de poussières sur les bâches protégeant les meubles et au sol. Un nettoyage à l’eau s’imposera ensuite.

Vous réaliserez aussi que la poussière reste en suspension quelque temps et attendez-vous à en retrouver encore pendant quelques jours dans votre intérieur.

Au-delà du nettoyage, les finitions impliquent aussi le relooking et la mise à votre goût de l’escalier fraîchement poncé. Pour cela, vous pouvez utiliser une peinture pour le recouvrir ou un vernis pour le sublimer. Notez aussi que l’escalier en bois brut reste une valeur sure qui donne du cachet à un intérieur.