Dopesick, une série sur fond de scandale sanitaire

Dopesick pourrait se traduire par accroc au médoc et c’est exactement le filon qu’elle exploite pour la trame de son histoire. Cette série, même si elle paraît sur Disney+, est avant tout une production originale Hulu.

Le scénario se base sur une des plus grandes histoires pharmaceutiques des Etats-Unis. L’histoire de l’oxycodone ! Pour ceux qui ne connaisse pas ce produit « miracle », l’oxycodone est aujourd’hui souvent utilisé pour sevrer les patients accroc aux opiacés. Car ce médicament offre tous les avantages des opioïdes sans en avoir les effets néfastes. Miracle donc… Sauf que pour mieux vendre son produit, la société Purdue Pharma a un peu embelli les avantages de son nouveau médicament, l’OxyContin.

Après la validation du produit par la FDA, l’OxyContinarrive sur le marché et les médecins commencent à le prescrire. Petit à petit, on se rend compte qu’il y a un surdosage fréquent, mais également que le caractère non-addictif est douteux. Plusieurs enquêtes partiront de ces alarmes qui sonnent un peu partout au pays de l’Oncle Sam. La trame de l’histoire s’étend de la fin des années 90 jusqu’en 2010, même si l’histoire de l’OxyContin ne s’arrête pas à cette date.

Il s’agit avant tout d’une histoire à l’Américaine. En 2017, on recensait encore 64.000 décès accidentels liés à son utilisation. En France, le produit est strictement surveillé et ne s’utilise que dans quelques cas de figure. Mais c’est aussi un peu l’arbre qui cache la forêt des opiacés…

A lire :  Snowpiercer saison 3, que sait-on ?

Pour tirer la série, Hulu avait fait appel à Michael Keaton qui y brille dans son rôle. On retrouve également quelques têtes familières comme Michael Stuhlbarg et Rosario Dawson. Les premiers épisodes de la série sont disponibles depuis le 12 novembre, les épisodes suivants arriveront hebdomadairement. Pour ceux qui aiment les films en lien avec le monde pharmaceutique, il y a également le film Sweet Girl.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *