Halston, Netflix recrute Ewan McGregor pour sa série sur la mode

Halston, ou plutôt Roy Halston Frowick, est une figure de la mode américaine. Son ascension fut aussi rapide que sa chute, et on le découvre dès ce 14 mai sur Netflix ! Avec un Ewan McGregor qui a succombé aux sirènes de Netflix pour cette nouvelle série produite par Ryan Murphy.

Le pitch

Cette mini-série retrace la vie d’une des icônes de la mode américaine.  En France, son nom ne nous dit pas grand-chose, mais il a réellement marqué l’époque des années 1970 et 1980 à New York. Il n’a malheureusement pas connu le même sort qu’un de ses rivaux, Calvin Klein.  Mais à l’époque, son nom était synonyme de mode, de sexe, de luxe. Bref, de tous les excès possibles. Sauf qu’un jour, bien malgré lui, il va devoir se battre pour son empire de la mode suite à un rachat hostile. Mais surtout, pour son nom !

Pour nous Français, son statut est un peu équivalent à celui d’un Yves Saint-Laurent et tout le monde veut porter ses créations. Des stars hollywoodiennes comme Elizabeth Taylor ou encore Liza Minelli. C’est aussi l’un des premiers à avoir décliné son nom en différents produits comme des parfums, des sacs, des accessoires. Jusqu’à parvenir à écouler ses créations dans les ménages les plus modestes.

A lire :  Azizler / Stuck Apart : l’avis des internautes
https://www.youtube.com/watch?v=6svSKsStSfM

On matte ou on zappe ?

A regarder, bien sûr. Les 5 épisodes, beaucoup trop courts à notre goût, valent le détour. Ewan McGregor parvient réellement à faire corps avec son personnage. A tel point, qu’on ne voit plus l’acteur lui-même/ Il est bien secondé avec Bill Pullman et Rebecca Dayan, une actrice de chez nous.

Une autre bonne raison de regarder la mini-série, c’est le personnage en lui-même. Presque taillé pour un film tellement il est excentrique et romanesque ! Du genre qu’on ne fait plus, avec des milliers d’idées et les moyens de les réaliser. Mais aussi avec le côté sombre de la mode, loin de strass et du bling-bling, bien loin d’une série comme Bold Type.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *