Innocent, le nouvel Harlan Coben

Nous en parlions récemment, Netflix a signé une exclusivité avec Harlan Coben afin de transposer à l’écran certaines de ses œuvres. Plusieurs adaptations sont d’ailleurs déjà disponibles dont Safe, Intimidation ou encore Dans les bois. Chacune des œuvres reproduit d’ailleurs plutôt fidèlement l’univers de l’écrivain et n’enlève rien au suspens. En particulier, si on n’a « pas encore » lu les livres…

Le synopsis

Dans Innocent, on met à l’épreuve l’innocence du héros. Sorte de thriller policier comme on en faisait de très bons il y a deux décennies.

Matt a déjà connu des turbulences. Il y a neuf ans, il s’est interposé dans une bagarre, mais s’est fini en homicide. Les dernières années n’ont pas été de tout repos, mais à présent, Matt veut reprendre sa vie là où elle s’était arrêtée avec son épouse Olivia.

Or, celle-ci l’appelle un soir, bouleversée alors qu’elle est en voyage. Matt ne sait que faire et décide de se lancer à la poursuite de la vérité. Lorsque la police prend l’enquête en mains, elle doute à nouveau de son innocence et de cette affaire de suicide !

Ce qu’on en pense

Plutôt qu’un film, l’œuvre est ici adaptée sous forme de mini-série, tout comme pour Intimidation. Le format plait, car il offre des moments de suspense et permet de bien découper les chapitres et d’avoir une meilleure plongée dans l’univers d’Harlan Coben.

A lire :  The Umbrella Academy saison 3 : date de sortie

Force est de constater qu’ici aussi, l’atmosphère sombre hérisse les poils et qu’on en finit par ne plus savoir s’endormir.

Du côté du casting, il est à nouveau très bon et surtout très bien dirigé par Oriol Paulo qui sait tirer le meilleur des scènes. A noter que la mise en scène est extra et ne divulgue aucun élément superflu au déroulé des événements.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *