La cuisinière de Castamar, inattendu et intéressant

Dans un style qui rappelle assez bien les Chroniques de Brigerton, la Cuisinière de Castamar a trouvé son public. En particulier, ceux qui aiment les costumes d’époque, les histoires d’amour et aussi les scènes quelque peu sulfureuses.

Il ne s’agit pas d’une série originale, mais bien de l’adaptation d’un roman du même nom publié en 2019 par Fernando J Munez. Adaptée, donc pas tout à fait fidèle.

L’histoire suit la relation entre le duc Diego de Castamar et sa cuisinière. Le duc, on s’en doute, est riche et puissant. Mais aussi malheureux puisqu’il vient de perdre sa femme… De l’autre côté, on a la cuisinière, Clara Belmonte, qui vit dans les cuisines, est un peu agoraphobe, mais qui est séduisante. Une relation s’installe entre les deux. Mais comme on s’en doute, elle n’est pas si bien vue par l’artistocratie. La cuisinière est alors le jouet des puissants (en l’occurrence le roi Philippe V et le marquis de Soto) qui l’utilisent pour dicter sa conduite au duc…

Clairement, la série est une bonne surprise et offre un bol d’air frais à tous ceux et toutes celles qui attendent les prochaines sorties d’importance. On pense à Sex Education 3, Sky Rojo 2, la Casa de Papel et d’autres encore. Et c’est chouette de voir que Netflix peut encore se réinventer à côté des grosses locomotives qui font son succès.

A lire :  Army of Thieves, Zack Snyder revient !

Cela dit, à la différence des Chroniques de Bridgerton à laquelle on compare cette série, elle s’appuie sur un casting plus relevé avec des acteurs ayant déjà une longue filmographie.

Enfin, il est à noter qu’aucune suite n’est encore prévue pour l’instant. Mais Netflix pourrait faire une annonce si les chiffres se mettaient à parler en la faveur d’une saison 2 !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *