Station 19, le spin-off de Grey’s Anatomy

Grey’s Anatomy bat des records de longévité avec des saisons qui s’enchaînent au fil des ans. Qui plus est, elle est presque devenue un véritable univers puisqu’elle a développé des spin-offs. La première d’entre elle est Private Practive. La second, Station 19.

Bonne opération d’ailleurs pour Prime Vidéo qui a réussi à négocier les droits de diffusion pour les premières saisons via sa plateforme de SVOD.

Station 19, ou plutôt Caserne 19, décide de reprendre l’histoire là où elle s’était arrêtée pour Ben Warren dans l’épisode 13 de la saison 14. L’ancien interne est devenu pompier dans une caserne de Seattle. Forcément, on a besoin de médecins pour soigner les blessés. Que ce soit lors d’incendies, dans des accidents de la route, ou tout simplement parce qu’une personne a besoin d’aide.

Si la caserne de pompiers change fortement de l’hôpital, il ne faut pas croire que la recette du succès a changé. On reste avec des personnages auxquels on s’attache et avec qui on se reconnait. Il y a une partie professionnelle et une partie intime qui explore les différents personnages et leurs interactions. Enfin, évidemment, il faut du drama pour qu’on accroche.

Mais ce qui change fortement des couloirs d’hôpitaux et des salles d’op, c’est l’action qu’il y a dans cette série. Un fait qu’on ne retrouvait pas non plus dans Private Practice. En fait, la série est infiniment moins médicales et s’apparente encore tout juste au genre. Heureusement qu’il s’agit d’un spin-off pour en être sûr. Du coup, on s’approche quand même beaucoup plus du genre d’action et de séries comme Chicago Fire. Oh tiens surprise, la tête d’affiche est ici aussi un ancien doc, un collègue au célèbre Docteur House.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *