Multinationale allemande basée à Herzogenaurach, en Bavière, Adidas conçoit, fabrique et commercialise des chaussures, des vêtements. des sacs, des chemises, des montres, des lunettes et bien d’autres articles de sport. Comment la marque est-elle née et s’est fait une place au soleil ? Quelle est la petite histoire de cette marque mythique ?

Fondation

Adidas a été fondé par Adolf Dassler. Ce dernier fabriquait des chaussures de sport dans la buanderie de sa mère à son retour de la Première Guerre mondiale, en juillet 1924. Son frère aîné Rudolf a rejoint l’entreprise, qui a pris le nom de Gebrüder Dassler Schuhfabrik. 

Logo Adidas
Le nom de marque Adidas est constitué de Adi (le diminutif de Adolf) et de das (les trois premières lettres du nom de famille Dassler.

Les frères Dassler ont grandement contribué au développement des chaussures à pointes qui étaient utilisées dans de nombreux événements sportifs. Pour améliorer la qualité de ce type de chaussure, il a accéléré la transition des modèles précédent en cuir et en acier à un modèle léger en toile et en caoutchouc. 

En 1936, ils persuadèrent le sprinteur américain Jesse Owens de porter leurs chaussures lors des Jeux olympiques d’été de 1936. Après les quatre médailles d’or d’Owens, la réputation des chaussures Dassler était faite. L’entreprise a eu un énorme succès et les Dassler ont vendu plus de 200 000 paires de chaussures.

Seconde guerre mondiale

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’usine a été transformée, comme beaucoup d’autres, en fournisseur de la Wehrmacht. Outre les bottes militaires, elle a produit le lance-grenades Panzerfaust. Rudi a été mobilisé, alors qu’Adi est resté en Allemagne. 

La ville bavaroise de Herzogenaurach est tombée dans la zone d’occupation américaine. Rudolph a été envoyé dans un camp de prisonniers de guerre. L’usine Dassler a dû fournir 1 000 patins de hockey aux États-Unis en termes d’indemnisation. Sous l’occupation américaine, le commerce prospéra à nouveau grâce à leur dévouement au sport. En 1946, l’occupation prit fin, Rudolph revint du camp de prisonniers de guerre. 

Au printemps 1948, peu de temps après la mort de leur père, les frères se séparèrent à cause d’une querelle. Ils créèrent chacun leurs propres entreprises. Adi nomma sa compagnie Addas et son frère Rudy, nomma la sienne Ruda. Peu de temps après Addas devint Adidas, tandis que Ruda devint Puma.

Période 1950-1970

La période allant du début des années 50 à la fin des années 70 a été une période de croissance rapide pour Adidas, en raison d’un certain nombre d’innovations dans les chaussures de sport. L’une des plus significatives a été l’utilisation de caoutchouc et de nylon plutôt que d’acier et de cuir.

La société a également créé des chaussures de football adaptées à des conditions météorologiques défavorables comme la neige. Aux Jeux olympiques de 1952, Emil Zatopek a remporté trois médailles d’or avec des chaussures de sport Adidas. L’épouse de Zatopek, quant à elle, a remporté le concours du javelot. 

Lors de la Coupe du monde 1954 à Berne, l’équipe nationale allemande de football chaussée par Adidas est devenue championne du monde pour la première fois. Une autre innovation d’Adidas, les crampons amovibles, y a grandement contribué. Peu de temps après cette victoire, la vente de chaussures de football Adidas est passé de 800 paires 2000 paires par jour. En 1970, le ballon Adidas Telstar est devenu le ballon officiel de la Coupe du monde à Mexico.

Les années de crise

En 1978, Adolf Dassler décéda et la direction de la société passa à sa veuve Katarina. Avec la mort du fondateur, une crise débuta dans l’entreprise. Elle fut d’abord provoquée par l’apparition de concurrents sérieux. Nike et Reebok lancèrent des campagnes publicitaires agressives en Amérique du Nord dans les années 1980. À la fin de la décennie, ces marques représentaient 50% du marché des chaussures de sport aux États-Unis, tandis que la part d’Adidas était tombé à 3%. 

Les héritiers d’Adolf Dassler ne restèrent pas longtemps à la tête de la société. Katarina décéda en 1984 et Horst Dassler, le fils d’Adolf et Katarina, mourut en 1987. En 1989, les héritiers restants vendirent 80% de leurs actions pour 1 600 millions de francs (environ 243,9 millions d’euros aujourd’hui) à l’homme politique et entrepreneur français Bernard Tapie.

Tapie était alors un spécialiste reconnu du sauvetage des entreprises en faillite, une expérience avec laquelle il a construit sa fortune. L’homme décida de délocaliser la production en Asie. En 1992, incapable de payer les intérêts du prêt, Tapie ordonna au Crédit Lyonnais de vendre Adidas. En février 2000, le Crédit Lyonnais vendit Adidas à Robert Louis-Dreyfus pour 4 485 millions de francs, soit l’équivalent de 683 millions d’euros.

Tapie avec une chaussure Adidas
Bernard Tapie fut propriétaire de Adidas pendant quelques années après l’avoir rachetée en 1990.

Des années 2000 à aujourd’hui

En 2000, la société acquit la marque Reebok. Après cela, elle est devenue l’une des sociétés les plus réputées sur le marché de la fitness. Adidas a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires record de 19 milliards d’euros, soit une augmentation de 14% par rapport à l’année précédente.

Soucieuse de diversifier son marché, Adidas s’est positionnée ces dernières années comme une marque de chaussures, vêtements et accessoires au style décontracté, alliant sport et élégance. Avec des lignes conçues par Yohji Yamamoto et Stella McCartney, ainsi que des collaborations signées Kanye West et Rita Ora, la société se réaffirme comme une marque leader en matière de tendances et de technologie.

Pour découvrir les produits Adidas vous pouvez consulter notre guide sur les meilleures baskets Adidas.